26/02/2016

[Interview] Asgaya, la musique électronique avec supplément d'âme

Sélectionné au Starter 2016, nous rencontrons Asgaya, ou plutôt Laurent, l’homme qui se cache dernière ce beau projet. Musique inspirée, et inspirante, partons à la conquête des terres électroniques qu’Asgaya explore. 

Pourrais-tu nous présenter le projet Asgaya ?

C’est le fruit de plusieurs années de travail et d’évolution musicale. J’ai démarré la musique il y a un certain nombre d’années, dans des groupes. Lorsque j’ai quitté ces formations je me suis demandé comment je pourrais continuer à faire de la musique. J’ai découvert le home studio et la musique assistée par ordinateur. J’ai vraiment commencé à me pencher sur la question et le projet est né. J’aime bien dire que j’essaie de faire de la musique électronique qui a une âme, et pas de la musique électronique de club. Au fur et à mesure des tests que j’ai pu faire dans mon coin, j’ai réussi à trouver le son qui me correspondait. Depuis un an et demi, j’ai un peu officialisé les choses en commençant à communiquer, à sortir des morceaux, à faire des remix, à faire des DJ sets. Je revendique de ne pas être un DJ mais bel et bien un musicien avant toute chose.

Asgaya c’est ça, c’est une musique électronique proche de la nature. C’est de la musique électronique écolo !

D’où vient ce nom, Asgaya ?

D’une part c’est une sonorité que j’aime beaucoup, et d’autre part Asgaya c’est une partie du nom de la divinité du tonnerre chez les cherokees. Le côté natif américain ça fait partie de ma réflexion aussi sur la musique qui a une âme, qui a des racines.

Quelles sont tes influences ?

Mes influences sont très larges et très éclectiques. Bien évidemment, dans la musique que je fais, on peut faire pas mal de parallèles avec des artistes actuels comme Fakear, Thylacine ou d’autres musiciens de ce genre là. Mais avant toute chose je suis quelqu’un qui vient de l’univers du rock, j’en ai beaucoup écouté pendant mon adolescence. Ce sont des influences qui se retrouvent aujourd’hui dans certaines de mes musiques. Par ailleurs, j’ai grandi avec des amis qui écoutaient quasiment exclusivement du rap et du hip-hop. Je n’ai jamais été trop accroché par ce milieu là mais je me rends compte maintenant, avec le temps, que même inconscienmment ce sont des références qui m’ont marquées. Dans certains morceaux, je retrouve certains rythmes ou certaines sonorités qui pourraient complètement se coller sur des morceaux hip-hop. D’autre part, j’ai aussi une grande passion pour la musique classique, et les intruments à cordes. C’est quelque chose qui me marque surement beaucoup. Finalement, ma musique est une espèce de condensé de ces univers là. Le travail que j’essaie de faire, c’est de réussir à intégrer toutes ces influences là pour faire quelque chose de cohérent, de digéré.

Comment composes-tu ta musique ?

Je bosse sur un home studio, donc chez moi. J’ai un équipement traditionnel avec des claviers, des pads, et puis j’ai un séquenceur sur l’ordinateur. Le processus en lui-même, c’est celui de la page blanche, je pars de rien. En fonction des morceaux, je vais démarrer différemment. Par exemple, si les temps qui ont précédé le travail j’ai été marqué par un son particulier, une voix ou quelque chose comme ça, je vais démarrer à partir de ce sample là et construire autour de cet élément. Mais sinon, je commence fréquemment par placer un beat et puis après c’est de la composition pure, je laisse mes mains divaguer sur le clavier, parfois sur la guitare. Je mélange aussi le travail des instruments virtuels que me permet l’ordinateur, avec la présence de vrais instruments, comme la guitare. C’est vraiment un élément important pour moi, je suis instrumentiste à la base et j’aime m’en servir, j’aime la chaleur d’un «vrai» instrument de musique. On en revient à l’idée de faire une musique qui a de l’âme. Quand tout vient de l’ordinateur, ça peut refroidir un peu les choses.

Qu’est ce qui se prépare prochainement ?

Le projet a prit un coup de boost depuis ma sélection au Starter 2016. Je suis actuellement en grande réflexion et en préparation d’un live. J’ai donc commencé à travailler là-dessus. J’ai un peu mis en pause pour le moment tout ce qui est composition, pour me consacrer vraiment à l’élaboration d’un spectacle live. Par ailleurs j’espère pouvoir sortir un EP, à la rentrée prochaine, autour du mois d’octobre. Donc attention, j’arrive !

Propos recueillis par Laura C.

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • SEPTEMBER BOY
    KEEP WALKING
  • MUSHIN
    No More Secret
  • Spank Sinatra
    Hippy Day
  • Scoob
    Loin de tout Ça
  • No Thanks
    STEP BACK
  • THE RED THEATER PROJECT
    dream under the moon
  • Dreadou
    Ethio Dub
  • Dirty MILF
    Dirty MILF
  • POLARE
    Come Back / Bone Thing (LIVE)
  • Ben LORKA
    Perdre le nord
  • MORITZ
    Morceau 2
  • Geekinshort
    Tarés Anonymes
  • SANTIAGO
    Gilles - album L'Aurore
  • The Dom's
    I wanna talk about your love
  • DIAZOTT
    Laisse - moi
  • Prodige Talkbox
    SOS
  • Ginger Spring & Show
    Tears drop
  • Fight
    Hold on
  • Asgaya
    Waiting for a sky move
  • Ave Tenebrae
    Les chants de Mnemosyne
  • Jean-Sully Ledermann
    Sixth Sense
  • Klangfeld
    5000 Miles
  • Fear Club
    Parrots (feat Le Fawnhawk)
  • Petit HoMme
    Dix doigts
  • Boolumbal
    fuutablues
  • WASTE
    Lead Us
  • Before Eleven
    Focus on
  • Oncle Oedipe
    Le Legs
  • The Dom's
    Give me it up
  • LUN1K
    Petite Vanessa
  • Except One
    Nothing
  • Naja
    Lost and found
  • Sessoh
    Galaktikflow 2
  • Ou2s
    Magma
  • Fringale
    Hey (EP 2015)
  • Ensemble SOUPPAYA
    Suite Stellaire 3
  • 2MB
    FIRE 2012
  • Sister Moon
    All we Are
  • Kr'eyes
    A VISAGE NU
  • Dream of electric sheep
    Hassla
  • Zarhzä
    400 Coups
  • Kozoria
    Cause Area
  • T-Moon
    My Day
  • Seii
    Something is Killing us
  • Vsky
    Clark Kent
  • Down Trigger
    What We Are
  • L'AUTRE
    Le plus beau concerto
  • Acedia Mundi
    The Sadist Is The Saddest
  • I Lambi
    Flat Foot Hustla
  • KhaOraH
    Phoenix
  • Smilord
    Il est peut être un peu tôt
  • Fight
    Come
  • MUSHIN
    Kia Mahara
  • Simon sans H
    Marion
  • Prïme
    Donne moi
  • Din Beneficient
    Put Your Life Out
  • Pourquoi pas!
    Le tango des veaux
  • the eleven
    is it U
  • ALDEZIA
    Walking Dead
  • Petit HoMme
    S'essoufler
  • LW Sounds
    Steel Keeper
  • FULL THROTTLE BABY
    [NEW ALBUM] SNAP IT!
  • Fear Club
    Lockets - Surrender (Fear Club Remix)
  • Mylidian
    Monastery Slaughter
  • Night Dog
    Where have you been
  • Elodie Kimmel
    Spectres
  • Difficult To Cure
    L'inhumain
  • DiXiT
    Tic tac rock
  • ASAP
    Free (Studio)
  • Gary O'slide
    Blues saloon
  • Lazzy & Junny
    Une Nuit
  • Fight
    Pozé gun
  • E-Mess
  • Shattered Memories
    Between The Light And The Shadow Part2
  • MARTHE
    Drive me
  • BLOWMIND
    Blowmind
  • Lazaar
    Kama Sutra
  • Kawsen
    Tudert negh (notre vies)
  • SOPHREN
    Camisole
  • BURNOUT KIDS
    You should be mine
  • Sunday
    Not Alone
  • PALOMA LANDGRAVE
    "It's not for me to say"
  • ZUUL FX
    "Beat the Crap Out
  • Prïme
    mourir solo
  • Le bal des trépassés
    hamster
  • Akamba
    Les dirigeants (démo)
  • The Dom's
    It's OK
  • ARBO
    Le ciel est la limite
  • Attara Orchestra
    Abyāhati
  • Burn out
    Duel politic
  • Baron Rouge
    Bikini
  • Le Chœur YEAH !!!
    Tu marches
  • Kr'eyes
    ATOMISE
  • Bremen
    Rien qu'une larme
  • Ibis Lawrence
    Such a Beautiful World
  • MeloWaty
    Yes We Can
  • The Bli'rds
    Watermelon Party
  • Thomas Lyden
    Western Express
  • Lion Thunder
    Fresh
  • Midnight Nurse
    History