29/02/2020

« The Chessboard », un projet ovnis

Le 29 février 2020, marque un tournant important dans l’histoire du groupe Delta Tea. Cette date correspond à la sortie de leur tout premier E.P et surtout à l’aboutissement d’un travail acharné que nous avons eu la chance d'entendre en avant première. Après l’écoute de ces cinq morceaux,  il est difficile de ne pas imaginer les quatre musiciens travaillant sans relâche. Une image s’impose à nous, celle  du savant fou prêt à tout pour arriver à la version la plus parfaite de son œuvre. Ce projet si minutieux, c’est « The Chessboard », signifiant « L’échiquier ».

Avant d’entrer dans une analyse plus détaillée de l’E.P, qui est Delta Tea ?  Ce groupe se compose d’Antoine Gehin au clavier, Clovis Gehin à la guitare, Oscar Decamps à la basse et enfin Kilian Beyly à la batterie. En somme un quatuor musical tout à fait classique. Pourtant ce que les membres du groupe font de leurs instruments détonne, s’oppose radicalement à l’ordinaire. Les quatre musiciens sont avant tout des génies musicaux, nous pourrions presque parler de scientifiques. En seulement cinq morceaux, nous retrouvons du rock, du métal, du jazz, de l’électro et même des sonorités classiques… Si le mélange des genres est un processus auquel le public est habitué, ce qui surprend chez Delta Tea c’est la manière avec laquelle ils mélangent, ajustent et harmonisent les instruments et sonorités.   

Prenons « Chessboard », le premier morceau de l’E.P. Le titre dure presque sept minutes. Sept minutes durant lesquelles nous pouvons apprécier une texture extrêmement riche et travaillée. Dès les trente premières secondes, nous passons d’une ambiance féerique et mystérieuse à celle beaucoup plus imposante du métal. Cependant, ce changement d’ambiance n’est pas radical. Il est exécuté avec finesse. Alors que le thème joué est le même, les instruments et la manière dont ils sont amenés nous fait valser d’une ambiance à l’autre. De plus, Delta Tea a aussi cette capacité à nous surprendre. Nous sommes à deux minutes du titre, le thème dominant est rock, seulement, subtilement des notes de piano viennent adoucir ce passage lui donnant une sonorité presque pop. Nous pensons aussi à « Until Dust », le troisième morceau de l’E.P, certainement le plus singulier mais également le plus magistral de tous. Il semblerait que les musiciens nous racontent une histoire fabuleuse. Alors qu’une ambiance de métal progressif semble contrôler toute la première partie du morceau, nous assistons à une véritable valse où les genres et les instruments se répondent. Tandis que la guitare électrique enchaîne ses solos elle finit par jouer en cœur avec la batterie dans une mélodie déchaînée. S’en suit un moment de flottement presque magique et hanté par une ambiance digne d’un opéra classique. Puis nous avançons dans cette aventure pour nous retrouver dans un univers inspiré de la musique latine ainsi que de jazz...

Cette impression d’être entraîné dans une aventure à chaque morceau confirme cette idée de musique cinématographique. Delta Tea crée une musique imagée. La présence des paroles est très rare, voir inexistante dans cet E.P. Il y a bien l’apparition mystique d’une chorale dans certains morceaux, seulement ces voix ne sont pas là pour que nos oreilles déchiffrent ce qu’elles prononcent avec harmonie. Elles instaurent un univers lyrique, presque fantastique aux morceaux. Ainsi, la construction minutieuse des cinq titres de l’album suffit à nous laisser imaginer un décor dans notre esprit, digne d’une péripétie de Game of Thrones ou même d’un film de science fiction comme nous l’indique les sons d’électro à la fin de l’« Outro ». On imagine facilement un vaisseau spatial quitter la Terre, comme si les quatre membres du groupe dont la musique repartaient pour composer des morceaux encore plus inspirés et inspirants…

La dextérité de Delta Tea ne peut donc que nous surprendre et nous émerveiller. Il faudrait écouter chaque morceau plusieurs fois pour déceler toutes les pépites des compositions. Maîtres de leur échiquier, ils déplacent chaque pion avec soin, stratégie et patience.

Delta Tea nous tend la clé de son univers, à nous d’en faire bon usage !

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • MAB
    Gringo
  • BloodyKops
    Father's God
  • Polysine
    ROSA
  • Sessoh
    On va leur dire
  • TISANIERS
    Haut et Fort
  • Houn
    El sol
  • Kat
    Feel my Soul
  • Peurs Secrètes
    Requête II
  • The Chrysdol Project
    My Fast Food Friends
  • ARBO
    Intro Tic toc
  • D-ZINK
    PARTIR live covent garden
  • BloodyKops
    Running Away
  • Fringale
    Hey (EP 2015)
  • Vent Pire
    Le Bal de l'empire
  • Difficult To Cure
    Sans regret
  • Neobled
    Les rêves
  • Sessoh
    GalaktiKflow 4 ft juice
  • Dream of electric sheep
    Hassla
  • None
    U PAY
  • MORITZ
    Morceau 1
  • Kybb
    Yes We Can
  • No sugar no milk
    Blizzard
  • Djenavi
    Morceau 1
  • Peter's Pain
    Alice In Netherlands - Wonderful Days
  • TO DE Y
    TODAY (Associé)
  • Bad Roland & Cheap Orkestra
    The Perfect Beat
  • Shattered Memories
    Off The Angels
  • DJENKAFO
    Sankouli
  • My Own Fear
    Black Chapel
  • DJENKAFO
    Mandaré
  • Wizzö
    Real Hot Stuff
  • Toxic Overdrive
    BIG EYE
  • Phil Auzard et Garba Groove
    Toubab
  • 6:33
    M I D G E T S [2/2]
  • Ninaud
    The Dreamer
  • Lion Thunder
    Jewel
  • Klangfeld
    Black Star
  • Impressions
    les anges
  • Mélanco
    Nèsoi
  • FUNNY UGLY CUTE KARMA
    Shelter
  • Seii
    Something is Killing us
  • HUMANIST
    Je prends la vie
  • MUSHIN
    Kia Mahara
  • ARBO
    Arbo c'est chaud
  • Hymn of Discord
    I N R I
  • LARSEN
    Vie de chien
  • Les Cahiers d'Auré
    A Corps Perdu
  • Blow Of Kidney
    We are Blow Of Kidney
  • Cylsée
    De monts de som
  • Te Beiyo
    "Sous l'Orage" (Live, Solo, 1ère partie de Tété à l'Odéon de Tremblay)
  • The Milton Incident
    Deus Ex Machina
  • Jerk
    Tear Of(f) Regrets
  • THE RED THEATER PROJECT
    loaded dice
  • Moses Christopher
    Patiently
  • Nefaste
    Vie Morose
  • WHISPERERS
    Lord
  • gwakera
    1848 (eighteen forty eight)
  • FRANCOIS ESSINDI
    Modern Savery by Abakuya
  • The Chrysdol Project
    Green eyes
  • Cracbake
    Ma vie
  • UNM
    Always On The Run - Lenny Kravitz (Cover)
  • Mekintown
    J'adore !
  • Pastobal
    A Pacifist
  • Alpha Brutal
    Hunt
  • NAWAX
    L'étincelle
  • amazigh riddim
    y a un problème
  • MeloWaty
    My Love has a name
  • Synapse
    The Stream
  • I Lambi
    Abyssinian Princess
  • Ou2s
    Magma
  • Lost Ape
    shut up
  • ROI YALTIZ
    MUZIK ADDIKT
  • C-Djo
    Le temps nous sépare
  • NonoLaFripouille
    Le regard vif et les crocs acérés
  • ArKadium
    Night On The Beach [PréProd]
  • Malemort
    Diamond-French romances
  • Des gars d'la boule
    camisole
  • Red Off
    Lost in house
  • Juzze
    We Don't Know
  • La réponse
    Ami Menteur
  • BARNABO
    PARADE
  • Evans Soa
    Ou est le probleme?
  • Pascal Rasmussen
    Pierrot
  • Da-viss
    N'ai pas peur du vide
  • Old Men of Storr
    Fear a' bhata
  • somerset
    Pills & Wine
  • Mové Sort
    Bizutage
  • Shattered Memories
    Between The Light And The Shadow Part2
  • Rose Dicy
    Le riz et la bonne sauce
  • Backside Project
    Te laisser ma place
  • Thibault
    In my mind
  • GreyStones
    Le laboureur et ses enfants
  • Pegy
    Je vieillis
  • Naja
    Lost and found
  • Te Beiyo
    "À la Lune" (Live, Trio, 1ère partie de Jehro au Théâtre Rutebeuf de Clichy)
  • BARRAKUDA
    Morceau 2
  • Positiv' Sight
    Vitesse
  • Thomas Lyden
    Western Express
  • Memories
    I aged
  • King Size 6 XL
    DES PETITS RIENS