29/02/2020

« The Chessboard », un projet ovnis

Le 29 février 2020, marque un tournant important dans l’histoire du groupe Delta Tea. Cette date correspond à la sortie de leur tout premier E.P et surtout à l’aboutissement d’un travail acharné que nous avons eu la chance d'entendre en avant première. Après l’écoute de ces cinq morceaux,  il est difficile de ne pas imaginer les quatre musiciens travaillant sans relâche. Une image s’impose à nous, celle  du savant fou prêt à tout pour arriver à la version la plus parfaite de son œuvre. Ce projet si minutieux, c’est « The Chessboard », signifiant « L’échiquier ».

Avant d’entrer dans une analyse plus détaillée de l’E.P, qui est Delta Tea ?  Ce groupe se compose d’Antoine Gehin au clavier, Clovis Gehin à la guitare, Oscar Decamps à la basse et enfin Kilian Beyly à la batterie. En somme un quatuor musical tout à fait classique. Pourtant ce que les membres du groupe font de leurs instruments détonne, s’oppose radicalement à l’ordinaire. Les quatre musiciens sont avant tout des génies musicaux, nous pourrions presque parler de scientifiques. En seulement cinq morceaux, nous retrouvons du rock, du métal, du jazz, de l’électro et même des sonorités classiques… Si le mélange des genres est un processus auquel le public est habitué, ce qui surprend chez Delta Tea c’est la manière avec laquelle ils mélangent, ajustent et harmonisent les instruments et sonorités.   

Prenons « Chessboard », le premier morceau de l’E.P. Le titre dure presque sept minutes. Sept minutes durant lesquelles nous pouvons apprécier une texture extrêmement riche et travaillée. Dès les trente premières secondes, nous passons d’une ambiance féerique et mystérieuse à celle beaucoup plus imposante du métal. Cependant, ce changement d’ambiance n’est pas radical. Il est exécuté avec finesse. Alors que le thème joué est le même, les instruments et la manière dont ils sont amenés nous fait valser d’une ambiance à l’autre. De plus, Delta Tea a aussi cette capacité à nous surprendre. Nous sommes à deux minutes du titre, le thème dominant est rock, seulement, subtilement des notes de piano viennent adoucir ce passage lui donnant une sonorité presque pop. Nous pensons aussi à « Until Dust », le troisième morceau de l’E.P, certainement le plus singulier mais également le plus magistral de tous. Il semblerait que les musiciens nous racontent une histoire fabuleuse. Alors qu’une ambiance de métal progressif semble contrôler toute la première partie du morceau, nous assistons à une véritable valse où les genres et les instruments se répondent. Tandis que la guitare électrique enchaîne ses solos elle finit par jouer en cœur avec la batterie dans une mélodie déchaînée. S’en suit un moment de flottement presque magique et hanté par une ambiance digne d’un opéra classique. Puis nous avançons dans cette aventure pour nous retrouver dans un univers inspiré de la musique latine ainsi que de jazz...

Cette impression d’être entraîné dans une aventure à chaque morceau confirme cette idée de musique cinématographique. Delta Tea crée une musique imagée. La présence des paroles est très rare, voir inexistante dans cet E.P. Il y a bien l’apparition mystique d’une chorale dans certains morceaux, seulement ces voix ne sont pas là pour que nos oreilles déchiffrent ce qu’elles prononcent avec harmonie. Elles instaurent un univers lyrique, presque fantastique aux morceaux. Ainsi, la construction minutieuse des cinq titres de l’album suffit à nous laisser imaginer un décor dans notre esprit, digne d’une péripétie de Game of Thrones ou même d’un film de science fiction comme nous l’indique les sons d’électro à la fin de l’« Outro ». On imagine facilement un vaisseau spatial quitter la Terre, comme si les quatre membres du groupe dont la musique repartaient pour composer des morceaux encore plus inspirés et inspirants…

La dextérité de Delta Tea ne peut donc que nous surprendre et nous émerveiller. Il faudrait écouter chaque morceau plusieurs fois pour déceler toutes les pépites des compositions. Maîtres de leur échiquier, ils déplacent chaque pion avec soin, stratégie et patience.

Delta Tea nous tend la clé de son univers, à nous d’en faire bon usage !

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • Eight of Spades
    Go!
  • Lovely Girls Are Blind
    Amazonie
  • The twisted minds
    Empty pockets
  • Evans Soa
    En Mode Airlines
  • Pegy
    Mytho
  • The Party Time
    Again and Again
  • Vent Pire
    Jacky
  • SMACKWOOD
    Doors n' Boxes
  • LAUTHO
    Je suis nature
  • Ginger Spring & Show
    The cat
  • Charlotte & Magon
    We Are The Thunder
  • Gast Le Groupe
    Dans la danse
  • Explicite
    Guerre de mots
  • Gary O'slide
    Blues saloon
  • La réponse
    Ami Menteur
  • Des gars d'la boule
    soirées décalées
  • TOTEM
    Trilling Tadpole
  • Maybe Starry Skies
    plume
  • TISANIERS
    Deux coeurs pour vivre
  • Camélia Pand'or
    Nil Novi Sub Sole
  • [Stömb]
    2015 - 04 Corrosion Juncture
  • MiND
    Hold On
  • MAB
    Les Choses Qui Fâchent
  • Blow Of Kidney
    Ready To Love
  • Vsky
    Clark Kent
  • Baï-Kal
    Dublin
  • Oncle Oedipe
    Le Legs
  • Bitch Slappers
    Cereal Killer
  • Lazaar
    Dans la Glace
  • DoD
    Misery
  • OZef Inc
    Darkness
  • POLARE
    Come Back
  • Elion Conie
    Here I Go Barcelona
  • Thomas Lyden
    A Phoenix Never Dies
  • mamad l aliéné
    on veut du changement
  • Spank Sinatra
    Fear
  • Shattered Memories
    Between The Light And The Shadow Part2
  • Naja
    Lost and found
  • DJEDA
    Fying eyes
  • Latifa
    Morceau 1
  • Deep N Brisk
    Higher Desire
  • Geekinshort
    Tarés Anonymes
  • Les Cahiers d'Auré
    Saoul de vous
  • Lonesome Folks
    Don't be sad
  • Pegy
    Je vieillis
  • Burn out
    En incandescence
  • BREFF
    Bouge, bouge, bouge
  • Venkman Karma
    Won't be The Same
  • Cat à Strophes
    Le pacha pas chat
  • Full Faya Orchestra
    Où allons-nous ?
  • TOMY LOBO
    Can't Stop Crawling
  • Ayenalem
    Hasta La Vista
  • Marika de
    Dis-moi quand
  • did J
    Looser
  • Dacryma
    D'ébène & D'ivoire
  • C-Djo
    Negrotrip
  • SOPHREN
    Masculin Féminin
  • DIZORDER
    Love In Blood
  • Outsiders
    Lord have mercy
  • Dark and Jin
    Sweet High(Sweet Down)
  • GET RICH OR DIE ASSHOLE
    Massive Head Attack
  • UNM
    Always On The Run - Lenny Kravitz (Cover)
  • Rose Dicy
    Le riz et la bonne sauce
  • Ibis Lawrence
    Dem Mash It Up
  • Prawn Shop
    Song for Captain Hook
  • Fiz Medzali
    Wasting My Young Years
  • COLOMBE
    Ose !
  • RockSteady
    Money for nothing
  • L'AUTRE
    Outro
  • Before You Crash
    Styx Puke
  • Shattered Memories
    Off The Angels
  • Beating The Odds
    Escape
  • Kalinas
    Nuh time 2 lie
  • YARNO
    trop tard
  • Telegraph
    Run With Wolves
  • IzaK
    Fuzzy Pop
  • HIGHER THAN
    ROOM SERVICE
  • Kybb
    Pourquoi elle ?
  • MLK
    Intro
  • M16F
    ETAT D'URGENCE
  • Chloé
    Toxic
  • Lovely Girls Are Blind
    Ayrton Senna
  • ALZHEIMER
    Les poissons rouges
  • THE RED THEATER PROJECT
    dream under the moon
  • FRIEDA
    DÉMO VERTIGO
  • Boolumbal
    mdimbe
  • BLOWMIND
    THE FALL
  • Arsinoé
    Libera Me
  • Fall Of The Order
    KillThe Planet
  • YARNO
    tous "contes" faits
  • Mylidian
    Monastery Slaughter
  • NAWAX
    Dancing Man
  • Geekinshort
    Panda
  • Drikz&Benz
    No Diggity - Blackstreet Feat Dr Dre Cover
  • La réponse
    Love Sunday
  • Taking Over
    CORN FLAKES
  • Ibis Lawrence
    Better Get Over Now
  • AQRCMB
    MA PHILO
  • Dock
    Mon Histoire
  • WASTE
    Give it Up