02/06/2017

[Interview] Hover Dust : "On tient à garder ce côté grande famille"

Anciennement chanteur/guitariste et batteur du groupe Sleepin’Suzy, les deux barbus se sont lancé dans un projet en duo. C’est début 2015 que Hover Dust voit le jour. Après quelques concerts et un EP, les deux Pierre font aujourd’hui partie de la sélection starter 2017. C’est lors de leur résidence à l’Observatoire, pour préparer leur concert du 3 juin, que nous leur avons fait lâcher leurs instruments le temps de répondre à quelques unes de nos questions. 

Combo95 : Courant 2010 naît votre premier groupe, Sleepin’Suzy qui aujourd’hui n’existe plus. Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous émanciper et de former le duo Hover Dust ?

Pierre B. : Sleepin' touchait à sa fin, du coup on a tout arrêté. Il y a eu un laps de temps de 2 mois sans faire de musique, on n’a pas tenu avec Pierre, alors on a fait une répèt à deux. Durant cette répétition, on a fait deux ou trois compositions, du coup c’est comme ça que ça a commencé.

Pierre C. : Oui à deux tout fonctionnait très bien. Le principal souci c’était la disponibilité. A deux tout est beaucoup plus simple, même en ce qui concerne la logistique. On est déjà une équipe avec Donatien qui fait le son, Marc aux lumières, Kiki qui fait le son également.

Pierre B. : Surtout pourquoi être plus alors que pour le moment tout marche très bien.

Combo95 : L’ancien nom de groupe faisait référence à Suzy, proche de Lemmy, bassiste-chanteur de la formation britannique Motörhead. Pourquoi avoir choisi le nom Hover Dust?

Pierre B. : C’est la question qui tue à chaque fois !

Pierre C. : On devait s’éloigner des Sleepin, car ce n’est plus du tout pareil. Aujourd’hui, dans certaines chansons, on fait encore référence à Suzy car cela reste un très bon souvenir. Mais Hover Dust, la véritable histoire, c’est que la veille d’un concert nous n’avions toujours pas de nom de groupe, et c’était soirée raclette. Plusieurs noms ont fusé autour de la table dont « Hover quelque chose ». On a décidé de rajouter « Dust » derrière. Poussière planante c’est cool ! On s’est quand même pris la tête trois mois à essayer de trouver un nom.

Pierre B. : Faudra quand même que l’on prépare une réponse bien rodée, car c’est une question qui revient souvent. On voulait un nom qui sonne. Puis on s’est dit que c’est ce qui doit rester après notre passage sur scène : de la poussière en suspension.

Combo95 : Comme dit précédemment, votre premier nom de groupe faisait hommage à une personne. On dit souvent qu’il est du devoir de l’artiste de dénoncer les travers de la société et de s’engager. C’est ce que vous avez fait avec le titre « Beautiful Lady (Time is precious) », sorti en novembre 2016. Pourquoi avoir choisi cette cause ? Vous touche-t-elle plus que d’autres ?

Pierre C. : On n’a rien dénoncé. C’était un hommage.

Pierre B. : Le parti pris est évident. Mais il n’y a pas de morale.

Pierre C. : On avait des potes dans le Bataclan, personnellement j’ai vécu les attentats autrement. A la base, c’est peut-être égoïste, mais cela devait rester une chanson pour nous. Elle ne devait pas sortir. C’est trois notes que j’ai claqué après le soir du 13 novembre et tout est parti de là. Au fur et à mesure du temps, Bertrand a fait des paroles juste magnifiques, on s’est donc rapproché de l’association « Life For Paris » et tout s’est imbriqué petit à petit.

Pierre B. : Forcément ce projet a fédéré, mais ce n’était pas du tout prévu ou voulu initialement.

Combo95 : Derrière vos barbes de rockeur et vos riffs énervés se cache une grande sensibilité. Alors que beaucoup de musiciens de votre univers auraient choisi une atmosphère « virile » ou des lettrages imposants, la jaquette de votre premier EP vous représente simplement, comme dessinés par un enfant. D’où vous est venue cette idée ?

Pierre B. : Justement, on partait dans la direction que tu énonces, en faisant quelque chose d’assez gros et viril. Mais ça ne collait pas. Ce n’est pas notre attitude ! C’est le fils de Bertrand, notre parolier, qui nous a fait un dessin et ça nous a tout de suite emballés.

Pierre C. : On ne veut pas que ça soit surfait, surtout pour le premier EP. Le fait que ce soit un gamin qui dessine, ça sortait de l’ordinaire.

Pierre B. : On ne veut rien dégager de prétentieux. Même sur scène. On est en train de bosser la scénographie, et on ne cherche pas du tout à dégager plus que ce que l’on est. Le but ce n’est pas d’être en haut de l’affiche, deux personnes inaccessibles, mais de rester comme on est.

Pierre B. : Avant, on mettait un canapé sur scène et tu avais des gamins qui venaient passer le concert assis sur le canapé. On tient à garder ce côté grande famille.

Combo95 : Il est relativement rare de nos jours de voir un groupe de rock sans bassiste, avez-vous déjà pensé à accueillir une troisième tête ou peut être un troisième Pierre? 

Pierre C. : Non. Comme on le disait, notre première répétition a tellement bien fonctionné que l’on a choisi de rester comme ça. Après, par le biais de la technique, on peut re-balancer avec l’ampli de guitare de Pierre, quelque chose d’un ampli basse. Les fréquences de basse qui pourraient manquer sont quand même présentes du coup. Il pourrait éventuellement manquer une personne sur scène. Le fait d’être deux rend la prise de décision plus simple, on est facilement unanime. Mais si on est trois, il y aura toujours la troisième personne qui peut ne pas être d’accord et faire deux contre un.

Pierre B. : Puis le fait d’être deux nous permet de collaborer avec pleins d’artistes. Pour le premier EP on l’a fait avec Julien Dottel, le bassiste de Bukowski. Sur le deuxième EP je pense qu’il y aura forcement une collaboration avec quelqu’un d’autre.

Combo95 : Tu fais justement allusion à un deuxième EP actuellement y-a-t-il des projets sur lesquels vous êtes en train de travailler ? Peut-on s’attendre à un nouvel EP, voir un album ?

Pierre B. : Oui ! On est sur un deuxième EP.  Nous sommes actuellement en studio. Il devrait sortir après la rentrée le temps qu’on le peaufine. On parle également d’un clip, il faut encore que l’on réfléchisse. 

Propos recueillis par Maelyss

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • Turner Factory
    Foxy City (Calvertron remix Comp)
  • Kybb
    Yes We Can
  • The Castings
    some other time
  • The Droppers
    Waiting in Vain
  • Jimcby Flow
    Mon Afrique pré-prod
  • HUMANIST
    Dunia
  • LARSEN
    Fucking life (Axis)
  • Willigens
    La Mer en Hiver
  • Midnight Nurse
    The sun
  • Peter's Pain
    Get Up - Wonderful Days
  • Gayason
    Les artistes de la cave
  • Charlotte & Magon
    Flower Fighter
  • Affirmative Action
    Sex Appeal
  • Before Eleven
    Infortune
  • Ben LORKA
    Déployer ses ailes
  • Bitch Slappers
    Slave of violence
  • TO DE Y
    Cool
  • APONIVI
    Changer Quoi ?
  • Spank Sinatra
    Pyro
  • Liza Del Mar
    JARDIN DE AMOR
  • L'Attache Parisienne
    Nelly
  • BEARS SMOKE CIGARETTES
    Mobidick
  • NonoLaFripouille
    devant le monoprix
  • Thibault
    Louisiana Belle
  • Amandine Guglielmi
    It's all about
  • LARSEN
    Marre
  • DoD
    Bleed
  • Oyster Toaster
    Blackout (premix 1st shot exclue 95sounds)
  • MÛSH
    Summer night
  • Eukaliptus Concept
    Teaser
  • Hyperbios
    Il et Elle
  • TracyLor
    Qui sont les vrais
  • Sak'
    M'évader
  • Bukowski
    The Midnight Son
  • Be My Guest
    6 PIEDS SOUS TERRE
  • RELATIVE MIND
    Follow You
  • Bafing Kul
    Eheheheh !
  • Aayité
    Main Sur Le Coeur
  • RockSteady
    Money for nothing
  • The Heatens
    Bald King
  • SUNDRY
    Fantasy
  • Peter's Pain
    Giving Up This Fu**ing Life - Reporting Of Lost Society
  • papydiss bizo
    lève ton verre
  • TISANIERS
    Un tout petit bonhomme
  • RELATIVE MIND
    Run Away
  • ACOUSTIC'BAROUF
    C'est Pas Moi (live)
  • Sundry
    Daydream
  • Hover Dust
    Earl
  • Bulletone
    City Light
  • Camélia Pand'or
    Kung Fu Pand'or
  • Redsun
    Monster
  • MLK
    Intro
  • AutoReverse
    Time to go
  • Moshi-Moshi
    Political Animal
  • SAMSKARA
    Les Siens
  • Before You Crash
    Breaking Point
  • LUN1K
    Le Synopsis
  • ANYWAYZ
    Love Me Now
  • No Money Kids
    Old Man
  • Te Beiyo
    "Sous l'Orage" (Live, Solo, 1ère partie de Tété à l'Odéon de Tremblay)
  • THE ROYAL TOUCH
    Black Beast
  • SMACKWOOD
    Painter
  • kontrefasson
    travailler
  • Rock Incidence
    Walking Dog
  • Kr'eyes
    UTOPIE
  • Élodie Keranne
    Advienne que pourra
  • LA VAGUE
    HARDCORE MELANCHOLIA
  • Kalinas
    Most High
  • Association de Malfaiteurs
    The Wall Pink Floyd
  • FRANCOIS ESSINDI
    A kulu
  • Kybb
    Dolores décolle
  • BELLE EPOQUE CHANSON SWING
    La lettre
  • Buzz On The Rocks
    Gladiateurs
  • The Cleaner
    Approch your head
  • The Crook and the Dylan's
    Irlande
  • Boolumbal
    ndunngu
  • The Drunken Lazy bastards
    On the road again
  • SANTIAGO
    L'Adieu - album L'Aurore
  • kontrefasson
    pognon
  • The Bli'rds
    Feelings
  • Mové Sort Cartel
    Demain J'y Go
  • MALAKAF
    AYO
  • Chloé
    Toxic
  • Sak'
    Nation
  • My Own Fear
    My Own Fear
  • Erika Lernot
    Le Voyage
  • Aftermoon
    No Interest
  • Djaifrai
    Bewitched
  • mamad l aliéné
    on veut du changement
  • ZO
    Les Embarcadères
  • gwakera
    pe la
  • SUNDRY
    Compromise Is For Happy People
  • Kozoria
    Worst Ends
  • SPARK GAP
    Shouts And Fights
  • Rose Dicy
    Le riz et la bonne sauce
  • Vent Pire
    Jacky
  • Kcordeon
    Plage de Normandie
  • Orphé
    Jalouse
  • Balinger
    Reborn Again
  • Evans Soa
    2012