29/02/2020

« The Chessboard », un projet ovnis

Le 29 février 2020, marque un tournant important dans l’histoire du groupe Delta Tea. Cette date correspond à la sortie de leur tout premier E.P et surtout à l’aboutissement d’un travail acharné que nous avons eu la chance d'entendre en avant première. Après l’écoute de ces cinq morceaux,  il est difficile de ne pas imaginer les quatre musiciens travaillant sans relâche. Une image s’impose à nous, celle  du savant fou prêt à tout pour arriver à la version la plus parfaite de son œuvre. Ce projet si minutieux, c’est « The Chessboard », signifiant « L’échiquier ».

Avant d’entrer dans une analyse plus détaillée de l’E.P, qui est Delta Tea ?  Ce groupe se compose d’Antoine Gehin au clavier, Clovis Gehin à la guitare, Oscar Decamps à la basse et enfin Kilian Beyly à la batterie. En somme un quatuor musical tout à fait classique. Pourtant ce que les membres du groupe font de leurs instruments détonne, s’oppose radicalement à l’ordinaire. Les quatre musiciens sont avant tout des génies musicaux, nous pourrions presque parler de scientifiques. En seulement cinq morceaux, nous retrouvons du rock, du métal, du jazz, de l’électro et même des sonorités classiques… Si le mélange des genres est un processus auquel le public est habitué, ce qui surprend chez Delta Tea c’est la manière avec laquelle ils mélangent, ajustent et harmonisent les instruments et sonorités.   

Prenons « Chessboard », le premier morceau de l’E.P. Le titre dure presque sept minutes. Sept minutes durant lesquelles nous pouvons apprécier une texture extrêmement riche et travaillée. Dès les trente premières secondes, nous passons d’une ambiance féerique et mystérieuse à celle beaucoup plus imposante du métal. Cependant, ce changement d’ambiance n’est pas radical. Il est exécuté avec finesse. Alors que le thème joué est le même, les instruments et la manière dont ils sont amenés nous fait valser d’une ambiance à l’autre. De plus, Delta Tea a aussi cette capacité à nous surprendre. Nous sommes à deux minutes du titre, le thème dominant est rock, seulement, subtilement des notes de piano viennent adoucir ce passage lui donnant une sonorité presque pop. Nous pensons aussi à « Until Dust », le troisième morceau de l’E.P, certainement le plus singulier mais également le plus magistral de tous. Il semblerait que les musiciens nous racontent une histoire fabuleuse. Alors qu’une ambiance de métal progressif semble contrôler toute la première partie du morceau, nous assistons à une véritable valse où les genres et les instruments se répondent. Tandis que la guitare électrique enchaîne ses solos elle finit par jouer en cœur avec la batterie dans une mélodie déchaînée. S’en suit un moment de flottement presque magique et hanté par une ambiance digne d’un opéra classique. Puis nous avançons dans cette aventure pour nous retrouver dans un univers inspiré de la musique latine ainsi que de jazz...

Cette impression d’être entraîné dans une aventure à chaque morceau confirme cette idée de musique cinématographique. Delta Tea crée une musique imagée. La présence des paroles est très rare, voir inexistante dans cet E.P. Il y a bien l’apparition mystique d’une chorale dans certains morceaux, seulement ces voix ne sont pas là pour que nos oreilles déchiffrent ce qu’elles prononcent avec harmonie. Elles instaurent un univers lyrique, presque fantastique aux morceaux. Ainsi, la construction minutieuse des cinq titres de l’album suffit à nous laisser imaginer un décor dans notre esprit, digne d’une péripétie de Game of Thrones ou même d’un film de science fiction comme nous l’indique les sons d’électro à la fin de l’« Outro ». On imagine facilement un vaisseau spatial quitter la Terre, comme si les quatre membres du groupe dont la musique repartaient pour composer des morceaux encore plus inspirés et inspirants…

La dextérité de Delta Tea ne peut donc que nous surprendre et nous émerveiller. Il faudrait écouter chaque morceau plusieurs fois pour déceler toutes les pépites des compositions. Maîtres de leur échiquier, ils déplacent chaque pion avec soin, stratégie et patience.

Delta Tea nous tend la clé de son univers, à nous d’en faire bon usage !

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • Neobled
    R S I
  • Zarhzä
    Danser Saoul
  • Niko
    Celtic Paradise
  • Bitch Slappers
    Slave of violence
  • SEPTEMBER BOY
    KEEP WALKING
  • Monstre
    Demon
  • DIAZOTT
    Mon encre est mon sang
  • AutoReverse
    Time to go
  • MUSHIN
    Phone Call
  • Staaal
    keep
  • L'AUTRE
    Outro
  • Bad Roland & Cheap Orkestra
    The Perfect Beat
  • Latifa
    Morceau 1
  • Romuald KOFFI
    M'mo
  • Petit HoMme
    Crabe
  • DTC
    Liberté
  • ANYWAYZ
    The Unsaid
  • FONKADDICT
    L'interview du groupe Fonkaddict - Oxyradio
  • The CharmRocks
    Whiskey in the Jar (version album 2017)
  • PALOMA LANDGRAVE
    "Amazing grace"
  • YARNO
    seul devant
  • BREFF
    Bouge, bouge, bouge
  • 4Oz Under Water
    MORNING STAR
  • Snug
    Stear The Banner
  • ArKadium
    Night On The Beach [PréProd]
  • My Ink Leads Fools
    Moon Staircase
  • Niko
    Alone
  • Pascal Rasmussen
    Ode à la plus belle des femmes
  • Van Gogh Superstar
    Un monde à refaire
  • The Bliss
    For Nothing
  • Back Lash
    Not my guest
  • Ensemble SOUPPAYA
    Suite Stellaire 3
  • Fiz Medzali
    Plus je pense à toi
  • Backside Project
    Te laisser ma place
  • Pars ! Dessus les toits
    La chronique du suicidé
  • 6ra braco
    Dans mon délire
  • Oncle Oedipe
    Résilience
  • Mélanco
    FORSAKEN HOPE
  • Pastobal
    A Pacifist
  • [Stömb]
    2015 - 06 Under the Grey
  • Boolumbal
    mdimbe
  • KOPPER8
    AMNESIA
  • Ailleurs Reggae
    criticize
  • Julien Fumaz
    Qui je suis
  • ToPLEX
    My Room
  • Elyes le Baron
    wesh wesh side
  • SUNDRY
    Fantasy
  • NonoLaFripouille
    J'ai une blonde dans mon GPS
  • Peurs Secrètes
    Le Chant Des Sirènes
  • Thibault
    In my mind
  • Alpha Brutal
    Blue Cats
  • Fight
    Absence
  • FRANCOIS ESSINDI
    Akonolinga
  • The Droppers
    Start Thinking
  • Chloé
    Time after time
  • La Camisa
    Amour à Grande Vitesse
  • Libéral D
    Libérez Juppé
  • les Businessmen
    D R H
  • RELATIVE MIND
    Follow You
  • MiND
    A Long Way To Recovery
  • papydiss bizo
    kmer boss remix
  • IILYD
    Waiting
  • Résilience
    Goodbye men
  • The Punchies
    No Way
  • Gast Le Groupe
    L'écho
  • FRIEDA
    DÉMO ROSES
  • gwakera
    1848 (eighteen forty eight)
  • DARK WISH
    PAY THE PRICE
  • Out Of My Eyes
    GOLDON
  • Ayenalem
    Sound Boy
  • SOUNALIGHTA
    pa gadé dèyè
  • Camélia Pand'or
    Kung Fu Pand'or
  • Thomas Lyden
    Western Express
  • Acedia Mundi
    Sumus Fex Dei
  • Dope Out
    Death Before
  • Team Paname
    Team Paname - Vinyles
  • La Main Chaude
    Costa Del Sol
  • Cinétiqua
    Ayaros
  • Mylidian
    Monastery Slaughter
  • Blue Jeans
    zombie live
  • ADN
    KAMALEMBA
  • Charlotte & Magon
    Egg Dance
  • UPSKIRT
    petit sioux
  • ARBO
    Le ciel est la limite
  • assoiffés
    Bouchères
  • TONIO RENO
    Mères du monde
  • PACOTILLE
    Dansons
  • JEAN MICHEL ORCHESTRA
    GASPARD
  • Ibis Lawrence
    Dem Mash It Up
  • Mama Witch
    Where Do I Take This
  • Marion Madsoul
    What I Am
  • The Dom's
    I wanna talk about your love
  • NETDAHE
    TE QUIERO
  • Cinétiqua
    Cool Dawn
  • Lion Thunder
    Fresh
  • Les Cahiers d'Auré
    A Corps Perdu
  • n o ï s e l e s s
    Papa Roach - Last Resort ( Noïseless remix )
  • Apaloosa
    Rencontre (Morceau 1 - Acte I)
  • GET RICH OR DIE ASSHOLE
    Human hypocrisy
  • Mekintown
    clair de lune