29/02/2020

« The Chessboard », un projet ovnis

Le 29 février 2020, marque un tournant important dans l’histoire du groupe Delta Tea. Cette date correspond à la sortie de leur tout premier E.P et surtout à l’aboutissement d’un travail acharné que nous avons eu la chance d'entendre en avant première. Après l’écoute de ces cinq morceaux,  il est difficile de ne pas imaginer les quatre musiciens travaillant sans relâche. Une image s’impose à nous, celle  du savant fou prêt à tout pour arriver à la version la plus parfaite de son œuvre. Ce projet si minutieux, c’est « The Chessboard », signifiant « L’échiquier ».

Avant d’entrer dans une analyse plus détaillée de l’E.P, qui est Delta Tea ?  Ce groupe se compose d’Antoine Gehin au clavier, Clovis Gehin à la guitare, Oscar Decamps à la basse et enfin Kilian Beyly à la batterie. En somme un quatuor musical tout à fait classique. Pourtant ce que les membres du groupe font de leurs instruments détonne, s’oppose radicalement à l’ordinaire. Les quatre musiciens sont avant tout des génies musicaux, nous pourrions presque parler de scientifiques. En seulement cinq morceaux, nous retrouvons du rock, du métal, du jazz, de l’électro et même des sonorités classiques… Si le mélange des genres est un processus auquel le public est habitué, ce qui surprend chez Delta Tea c’est la manière avec laquelle ils mélangent, ajustent et harmonisent les instruments et sonorités.   

Prenons « Chessboard », le premier morceau de l’E.P. Le titre dure presque sept minutes. Sept minutes durant lesquelles nous pouvons apprécier une texture extrêmement riche et travaillée. Dès les trente premières secondes, nous passons d’une ambiance féerique et mystérieuse à celle beaucoup plus imposante du métal. Cependant, ce changement d’ambiance n’est pas radical. Il est exécuté avec finesse. Alors que le thème joué est le même, les instruments et la manière dont ils sont amenés nous fait valser d’une ambiance à l’autre. De plus, Delta Tea a aussi cette capacité à nous surprendre. Nous sommes à deux minutes du titre, le thème dominant est rock, seulement, subtilement des notes de piano viennent adoucir ce passage lui donnant une sonorité presque pop. Nous pensons aussi à « Until Dust », le troisième morceau de l’E.P, certainement le plus singulier mais également le plus magistral de tous. Il semblerait que les musiciens nous racontent une histoire fabuleuse. Alors qu’une ambiance de métal progressif semble contrôler toute la première partie du morceau, nous assistons à une véritable valse où les genres et les instruments se répondent. Tandis que la guitare électrique enchaîne ses solos elle finit par jouer en cœur avec la batterie dans une mélodie déchaînée. S’en suit un moment de flottement presque magique et hanté par une ambiance digne d’un opéra classique. Puis nous avançons dans cette aventure pour nous retrouver dans un univers inspiré de la musique latine ainsi que de jazz...

Cette impression d’être entraîné dans une aventure à chaque morceau confirme cette idée de musique cinématographique. Delta Tea crée une musique imagée. La présence des paroles est très rare, voir inexistante dans cet E.P. Il y a bien l’apparition mystique d’une chorale dans certains morceaux, seulement ces voix ne sont pas là pour que nos oreilles déchiffrent ce qu’elles prononcent avec harmonie. Elles instaurent un univers lyrique, presque fantastique aux morceaux. Ainsi, la construction minutieuse des cinq titres de l’album suffit à nous laisser imaginer un décor dans notre esprit, digne d’une péripétie de Game of Thrones ou même d’un film de science fiction comme nous l’indique les sons d’électro à la fin de l’« Outro ». On imagine facilement un vaisseau spatial quitter la Terre, comme si les quatre membres du groupe dont la musique repartaient pour composer des morceaux encore plus inspirés et inspirants…

La dextérité de Delta Tea ne peut donc que nous surprendre et nous émerveiller. Il faudrait écouter chaque morceau plusieurs fois pour déceler toutes les pépites des compositions. Maîtres de leur échiquier, ils déplacent chaque pion avec soin, stratégie et patience.

Delta Tea nous tend la clé de son univers, à nous d’en faire bon usage !

  • Tous styles
  • Rock
  • Chanson
  • Pop / Folk
  • World
  • Electro
  • Rap, R'n'B, Soul
  • Reggae / Ska / Ragga
  • Jazz / Blues / Funk
  • Métal
  • Autres
  • Libéral D
    Sarko Funky Fresh
  • FREEVOLT
    Blinded by the anger
  • Pastobal
    Pas comme vous
  • Fatal Facial
    Pangolin Taquin (version acoustique)
  • La Main Chaude
    Reef
  • Staaal
    Apparences
  • Christophe B.
    Apprendre
  • DeepKiss
    Addiction
  • Houn
    Végétale danse
  • Sessoh
    En attente
  • ANATURNA
    Call of the soul
  • Erika Lernot
    Le Voyage
  • Noona bae
    Body's call
  • dardanus
    Contredanse
  • Riom
    Elle
  • JORDAN DIOW Doll's Finger pop-world BIG-BANG
    FÉLINE
  • OVTN (Oscar Versus Tango Nine)
    Smiley Baby
  • SANTIAGO ALDUNATE
    Le Tombeau - album L'Aurore
  • Apaloosa
    Le Monde en Faces (Morceau 3 - Acte II)
  • Prodige Talkbox
    Fresh
  • The Articallers
    Night Nurse
  • Vent Pire
    L'escargot
  • WILLY BLANK
    Violent Flame
  • RockSteady
    Money for nothing
  • MAB
    Les Choses Qui Fâchent
  • T E M P
    Au fond
  • Orphé
    Si Vite
  • Niko
    Born to die
  • ORUS
    amnesia
  • Affirmative Action
    Sex Appeal
  • The Dom's
    I don't have to
  • Sam Skalà
    The Frozen Time (Lapland trip)
  • Amiral!
    Trois Soeurs
  • The Eleven
    The Whore
  • TARSIUS
    DIVAN (live)
  • Mélanco
    FORSAKEN HOPE
  • Dope Out
    Straight Ahead
  • Élodie Keranne
    Dans les bras de Morphée
  • Klangfeld
    Black Star
  • Pascal Rasmussen
    Afrique latine
  • SEPTEMBER BOY
    REAL HERO (COVER)
  • Backside Project
    Et Comment
  • NOVJARO
    Nightmares
  • WILLY BLANK
    Not an angel
  • AutoReverse
    Time to go
  • THE ROYAL TOUCH
    Black Beast
  • ALLER-RETOUR
    Lonely Boy
  • PALOMA LANDGRAVE
    "Alfonsina y el mar"
  • Norfolk
    Wise old men (live)
  • Mylidian
    Monastery Slaughter
  • Logorhé
    Histoire de
  • No sugar no milk
    Blizzard
  • SHAPS
    VIII E
  • Team Paname
    Team Paname - Extrait
  • NonoLaFripouille
    Le regard vif et les crocs acérés
  • Explicite
    Un regard se pose
  • La réponse
    Love Sunday
  • Zarhzä
    Zarhzä
  • Perpetual
    Trenscendance
  • Romuald KOFFI
    Gens D'Ici
  • Polysine
    APOPHIS
  • Peurs Secrètes
    Le Défi
  • les Businessmen
    l'Aurore
  • OZef Inc
    Happy Walking - Live Studio
  • Marika de
    Dis-moi quand
  • AKUGASASY
    Wambelema - Live Ecouen - 2015
  • Evansoa
    Versace Remix
  • Outsiders
    Lord have mercy
  • Midnight Nurse
    The sun
  • Deathtostérone
    Si j'avais une kalach
  • D'Austerlitz
    Mister Grey
  • Michael John Von Boost
    IF
  • MORITZ
    Morceau 5
  • Ibis Lawrence
    Such a Beautiful World
  • MORITZ
    Morceau 1
  • Spank Sinatra
    Last letter
  • Christian Vaudescal
    La petite factrice
  • Camélia Pand'or
    Kung Fu Pand'or
  • Dreadful Silence
    On my Way extrait
  • WILD SAGE
    Lifetime ( live )
  • ARBO
    Le ciel est la limite
  • Vicktorya
    Fight The Silence
  • C-Djo
    Amour impossible
  • Venkman Karma
    Won't be The Same
  • FREEVOLT
    Robots
  • Before Eleven
    Infortune
  • Aayité
    Main sur le coeur - Champion du monde
  • The Droppers
    Groupie (Live)
  • I Lambi
    Abyssinian Princess
  • DiXiT
    Mal intentionné
  • Zarhzä
    400 Coups
  • Les jongleurs de notes
    Ska
  • Maxime et Julien
    J'm'en foot
  • No Money Kids
    Man
  • Toxic Overdrive
    TRUST IN LUST
  • Pierre Francis
    Appel à tous les solitaires
  • Mister Vince
    T'as passé l'âge pour mourir
  • GreyStones
    Moonlight
  • the eleven
    is it U
  • MUSHIN
    Childhood